Collège / LycéeLes écoles post-bac

Top 3 des formations en hôtellerie et restauration en 2022

0

Les métiers de la restauration et de l’hôtellerie enregistrent énormément de demandeurs d’emploi actuellement. En effet, ces secteurs d’activités, avec le tourisme, proposent encore de nombreux débouchés professionnels. Du directeur d’hôtel au commis de cuisine, les postes vacants existent. En revanche, ils requièrent une qualification professionnelle spécifique. Si vous souhaitez exercer des métiers de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme, voici le top 3 des formations à suivre en 2022.

Centre de formation hotellerie restauration : pour une mise à niveau  des compétences 

Le secteur de l’hôtellerie-restauration tourisme est considéré comme l’un des plus grands créateurs d’emplois en France. D’ailleurs, il fait vivre environ 2 millions de familles grâce aux emplois directs et indirects. Vrai pilier de l’économie, les enjeux de l’industrie hôtelière et celle de restauration sont énormes. Le personnel doit répondre à des exigences de qualité élevées. Depuis le cuisinier et le pâtissier ainsi que le chef de cuisine, le niveau de professionnalisation doit être au maximum. Il en va de même pour le concierge et le chef de réception, jusqu’à l’agent de restauration et le chef d’entreprise. Suivre une formation en hôtellerie et en restauration commerciale est ainsi requise pour accéder à ces métiers. Retrouvez diverses formations diplômantes dans ce centre

Il s’agit d’un centre de formation en hôtellerie et restauration qui propose des cours en présentiel ou à distance selon les disponibilités des apprenants. Les formations de qualité s’adressent à tous ceux qui veulent acquérir plus de compétences dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration collective. Plusieurs cours sont ainsi proposés : 

  • l’excellence de service : qui englobe la création et la décoration d’un buffet, la formation des arts de la table, l’accueil des clients, l’art du savoir-être, le service haut de gamme, les règles protocolaires et préséances ou encore l’art floral ;
  • la clientèle étrangère : qui concerne l’accueil de la clientèle, l’initiation au parler en hôtellerie-restauration dans différentes langues comme le japonais, le chinois, le russe, l’anglais… ;
  • les formations aux métiers : de gouvernante en hôtellerie, de maître d’hôtel en évènementiel, de maître d’hôtel en restauration, de majordome privé et/ou en hôtellerie, de serveur en restauration, de traiteur organisateur de réceptions… ;
  • le management : incluant le management et coaching des équipes en restauration traditionnelle et le management opérationnel ;
  • l’œnologie : incluant des formations sur l’accord des mets et vins, les certifications en vins, le principe de la sommellerie, les techniques pour vendre le vin et ainsi augmenter le chiffre d’affaires… ;
  • la restauration : qui concerne la découverte du secteur et des métiers de la restauration évènementielle, l’élaboration de la carte du restaurant en tant qu’atout commercial et le HACCP hygiène alimentaire.

Avec ces formations diplômantes, il est plus facile pour ceux qui sont à la recherche d’emploi de trouver un poste à la hauteur de leurs compétences et de leurs niveaux d’expériences. L’insertion professionnelle est facilitée car les apprentis obtiennent des diplômes d’État renforçant la validation des acquis. Ceux qui exercent déjà des métiers de bouche peuvent se former et rajouter une mention complémentaire à leurs CV. Ainsi, ils peuvent devenir de vrais professionnels de l’hôtellerie et accéder à d’autres postes. Pour les entreprises, un contrat d’apprentissage de leurs employés est également possible pour les faire monter en compétence et offrir un meilleur service aux touristes et consommateurs.

Formation qualifiante pour un diplôme de licence professionnelle ou de bachelor en tourisme et hôtellerie

Pour les jeunes diplômés qui souhaitent intégrer les métiers du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, d’autres types de formations sont disponibles. Ils peuvent suivre une formation pluridisciplinaire et complète pour guider leurs futures carrières professionnelles. Depuis le Bac-pro cuisine jusqu’au BTS Hôtellerie restauration, BTS tourisme ou BTS management, les études au campus sont cadrées. Les étudiants se préparent à la vie active dans le domaine de la restauration et de l’hôtellerie en se formant directement aux besoins des métiers du secteur. Après la formation initiale, les jeunes diplômés partent en stage pour acquérir une première expérience professionnelle. Avec leur diplôme d’État en poche, ils peuvent prétendre à de nombreux postes et travailler dans divers établissements de standing.   

La formation professionnelle des grandes écoles préparent les étudiants à différents métiers. Leurs cursus scolaires incluent ainsi différents apprentissages des codes du secteur de la restauration, hôtellerie et tourisme. Comme la France est une destination touristique très prisée et accueille des millions de touristes chaque année, l’apprentissage des langues vivantes est forcément obligatoire pour pouvoir travailler dans l’hôtellerie et la restauration. Demandant une forte rigueur et une exemplarité sans faille, les préparations des apprenants vont dans ce sens. Ils suivent ainsi des formations qualifiantes de 3 ans, complétées habituellement par 3 stages en France et à l’étranger, pour chaque spécialisation : 

  • les codes obligatoires en restauration, hôtellerie et tourisme ;
  • le management hôtelier ou la gestion hôtelière ;
  • les fondamentaux du marketing de l’hôtellerie ;
  • l’apprentissage de langues étrangères ;
  • le « Managing Bar & Beverage Operations » ;
  • l’ « Hospitality Industry Essentials » ;
  • etc.

Les possibilités professionnelles sont larges pour ceux qui ont suivi des formations professionnelles en école hôtelière et obtenu un brevet professionnel ou une licence pro. Ils peuvent exercer le métier de : 

  • agent polyvalent de restauration ;
  • cuisiniers et spécialistes de l’art culinaire ;
  • second de cuisine ;
  • responsable de la gestion de la production culinaire ;
  • barman ;
  • réceptionniste en hôtellerie ;
  • concierge d’hôtel ;
  • gouvernante ;
  • chef de rang ;
  • responsable de la gestion des ressources humaines ;
  • manager d’une entreprise hôtelière, d’un établissement hôtelier de grand standing ;
  • directeur de restaurant ;
  • etc.

Formation en grandes écoles pour obtenir un Master, un MBA ou un MS en management de la restauration et de l’hôtellerie

Un autre parcours de formation continue est accessible pour ceux qui souhaitent se perfectionner, se spécialiser et acquérir des compétences plus approfondies dans le métier d’hôtelier et de restaurateur/traiteur. Leurs études en école supérieure les préparent à devenir des managers qualifiés et passionnés, mais aussi des professionnels pouvant respecter les standards de qualité imposés par le secteur de la restauration et de l’hôtellerie. Les grandes écoles forment les stagiaires à devenir des experts dans les industries hôtelières et de restauration et à exercer des fonctions à responsabilité : 

  • responsable de restaurant ;
  • gérant d’hôtel ;
  • assistant directeur ;
  • chef de réception et de relation-client ;
  • etc.

Ils sont formés pour devenir des entrepreneurs accomplis. Ils peuvent créer leur projet personnel ou reprendre une entreprise de restauration et/ou hôtelière. Leur formation les aide à acquérir des connaissances en : 

  • management ;
  • gestion des ressources humaines ;
  • leadership ;
  • stratégies managériales ;
  • stratégies de négociation ;
  • gestion d’entreprise : comptabilité, droit et fiscalité… ;
  • marketing ;
  • communication ;
  • etc.

Quels sont les programmes de formation disponibles ? 

Les étudiants ont plusieurs choix :

  • suivre une formation généraliste puis se spécialiser en M2 ou un MBA ou un MSc ;
  • suivre des formations qualifiantes et professionnelles en écoles spécialisées du secteur.

Comment accéder à ces diplômes ? 

Pour accéder à un diplôme de Master en hôtellerie et restauration, il faut avoir un Bac+3, licence ou équivalent dans une filière comme le management, le droit, la gestion ou l’économie. Ou alors, il faut détenir une licence pro dans une de ces filières. Ensuite, il faut suivre un cursus de 1 ou 2 ans. Ceux qui ont un Bac+4 peuvent directement entrer en M2.

Pour l’obtention d’un MBA Management hôtelier, il faut être titulaire d’un Bac+3 ou équivalent dans une filière comme la restauration, l’hôtellerie ou les sciences de gestion, au minimum. La sélection est effectuée sur la base d’une étude du dossier de candidature suivie d’un entretien sélectif.

Vous disposez maintenant d’informations complètes pour trouver une formation en hôtellerie et restauration qui vous corresponde. Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire !

Top 5 des astuces pour réussir ses cours en ligne

Previous article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.